vendredi 8 mars 2019

La langue des signes à l'école

Depuis le retour des vacances d'hiver,  nous avons commencé notre sensibilisation à la langue des signes. En demi-groupe, nous communiquons sans parler pendant une heure. Notre formatrice, très patiente et drôle nous apprend les mots du quotidien : formules de politesse, fruits, formes géométriques, actions simples.... L'autre demi-groupe oeuvre à la restitution que nous produirons à la cantine les jeudi et vendredi 21 et 22 mars.  Mais CHUUUUUUUT, c'est un secret !








                  



On a eu la chance d'avoir le père Delmas :

Cet après -midi, le père Delmas est venu !

"1
Pourquoi avez-vous voulu être prêtre ?
J'ai rencontré, quand je faisais  mes études, un homme très pauvre, qui m'a parlé de Dieu .Quand je suis rentré en France, j'ai continué mes études. J'ai obtenu le travail qui me plaisait. Après quelques années, j'ai ressenti un appel de Dieu et je suis rentré au séminaire pour devenir prêtre cinq ans plus tard.

2
Est-ce difficile d'être prêtre  ?
Oui bien sûr mais c'est aussi très riche.

3
Depuis combien d'années êtes- vous prêtre ?
Cela fait 16 ans, depuis 2003 .

4
Pourquoi une aube blanche pendant la messe ?
C'est pour le témoin de dieu .

5
Comment êtes-vous payé ?
Par l'évêque."

Maxime G

vendredi 8 février 2019

La visite de Monsieur Poulliat

M.Poulliat est venu dans notre classe aujourd'hui avec sa secrétaire pour répondre à nos questions. Il nous a expliqué que pour être député il fallait faire des études; M. Poulliat a choisi la filière L.
Être député c'est faire la loi dans son pays, donc on va souvent à Paris et on voit moins ses amis et sa famille. On voyage beaucoup et on habite à plusieurs endroits. Les députés travaillent en ce moment sur la loi "L’école de la confiance". Le processus d'acceptation peut être long mais il peut aussi être raccourci.
M. Poulliat a été élu député le 18 juin 2017. Il appartient aussi au groupe "la République en marche". Il a commencé à réfléchir à ce métier à l'adolescence puis il a été député vers la trentaine. Ils n'ont pas la visite du président car ils ne sont pas du même pouvoir :( législatif pour l'un; exécutif pour  l'autre). 
Ils ne retiennent pas toutes les lois, ils les écrivent  sur des cahiers et comme chaque député retient au moins 10 lois ils se souviennent de toutes les lois quand ils sont en groupe. Pour créer une loi on peut se mettre à plusieurs si on a les mêmes idées ou tout seul dans le cas contraire. La journée du député commence à 8 h. Monsieur Poulliat a apporté son écharpe et nous a donné 2 livres de politique. Il a commencé sa carrière professionnelle comme bibliothécaire avant de devenir député.
Pour être député il faut vraiment aimer son travail. Tout le monde ne peut pas être d'accord avec l'assemblée. Quand on met l'écharpe avec le rouge vers le haut  on est député, et le bleu vers le haut c'est que l'on est maire. 

Clarisse    


















      

jeudi 31 janvier 2019

Les mesures de contenance : expérience

Pour revoir les mesures de contenance, nous avions une situation problème à résoudre... Il s'agissait de graduer une bouteille de 1l avec les graduations suivantes : 1l, 750ml, 500ml, 250ml, 1 000ml, 5dl, 50cl, 25cl, 75cl, 10dl et 100 cl.... Pour cela, nous disposions d'un verre gradué, d'une bassine, d'un entonnoir et d'étiquettes pour écrire les graduations.... Nous étions par équipes de 4 et devions trouver les bonnes stratégies, les bons transvasements.. Pas si facile...





Un touareg en classe !

Ibrahim est venu ce jeudi nous rendre visite pour témoigner de sa vie à l'école des sables et répondre à nos nombreuses questions. Il a participé à notre conseil d'élèves et a fait le parallèle entre nos préoccupations d'élèves favorisés et celles des élèves de l'école des sables.... Très formateur....



mardi 29 janvier 2019

Le cycle lutte débute 

Ce mardi 29 janvier, la classe a entamé le cycle de lutte dans la catégorie sports d’opposition. Les élèves apprennent des techniques de retournement pour déséquilibrer l’adversaire . Et surtout, ils s’habituent à appréhender le contact, maîtriser sans coup, et dans le respect des règles de cette discipline.



lundi 21 janvier 2019

Des petits médiateurs à l’action

Le jeudi du retour des vacances, des élèves de CE1, CE2 et CM2,  un badge autour du cou et une casquette orange vissée sur la tête faisaient leurs premiers pas en tant que petits médiateurs de cours de récréation. C’est stressés et inquiets de l’accueil qu’on leur ferait, que ces élèves formés à la médiation lors du premier semestre d'APC (activités pédagogiques complémentaires) ont fait leurs premières armes de midi à 12h30. Les maîtresses porteuses du projet n'étaient pas loin en soutien car cette étape termine leur processus de formation en les confrontant à des cas concrets et non plus des saynètes...
Leur bilan est positif pour cette première mise en situation : "Nous avons surtout eu à répondre aux questions par rapport à notre rôle." Mais aussi : "Nous avons aidé à la résolution de deux conflits". Tout n'a pas été très simple tout-de-même... Notre plus jeune recrue de CE1 était fort impressionnée et pour les CM2, la tentation de jouer au football plutôt que d'être attentifs aux départs de conflits est grande...

L'équipe au complet lors de la remise des badges et casquettes

Explication du rôle du médiateur